Copernicus, le programme d’observation de la Terre de l’Union européenne, aide à comprendre l’évolution de notre planète et de son climat, le rôle joué par les activités humaines dans ces changements et leur influence sur notre vie quotidienne.

Le programme Copernicus est coordonné et géré par la Commission européenne. Le développement de l’infrastructure d’observation est réalisé sous l’égide de l’Agence spatiale européenne pour la composante spatiale et de l’Agence européenne pour l’environnement et des États membres pour le volet in situ.

Le Service Changements Climatiques Copernicus (C3S) répond aux défis environnementaux et sociétaux associés aux changements climatiques induits par l’homme. Le service a pour objectif de donner accès à l’information pour surveiller et prévoir les changements climatiques et, par conséquent, aidera à soutenir l’adaptation et l’atténuation. Il bénéficie d’un réseau soutenu d’observations in situ et satellitaires, d’une nouvelle analyse du climat de la Terre et de scénarios de modélisation basés sur diverses projections climatiques.

Observations du changement climatique en Europe :

Les valeurs annuelles de la température montrent une augmentation plus importante au cours des quatre dernières décennies sur l’Europe que sur l’ensemble du globe. Les valeurs européennes sont également plus variables d’une année à l’autre. Les deux années les plus chaudes, 2014 et 2015, ont chacune plus de 2 ° C de plus que les trois années les plus froides des années 1980. 2017 est la cinquième année la plus chaude jamais enregistrée, après 2007 et 2016 ainsi qu’en 2014 et 2015, selon ERA-Interim et plusieurs autres jeux de données. Deux des ensembles de données examinés le placent au sixième rang, cependant, légèrement plus froid qu’en 2008.

Anomalie de la température de l’air en surface en Europe pour les moyennes annuelles de 1979 à 2017 par rapport à la moyenne annuelle pour la période 1981-2010. Source de données : ERA-Interim. Les barres noires indiquent la répartition des valeurs provenant de différents ensembles de données. Crédit: Copernicus Climate Change Service / ECMWF.

L’état du climat européen en 2017 :

La température moyenne européenne était supérieure de 0,8 ° C à la moyenne 1981-2010. C’est ainsi la cinquième ou la sixième année la plus chaude, selon la source de données considérée. La température moyenne annuelle de l’Europe, ainsi que les températures maximales et minimales, ont été supérieures à la moyenne pour toutes les zones terrestres. Pendant l’hiver, la Scandinavie était particulièrement chaude et les saisons suivantes étaient bien au-dessus de la moyenne dans la plupart des pays d’Europe centrale et méridionale. Les températures inférieures à la moyenne étaient les plus marquées en hiver dans le sud-est du continent. La péninsule ibérique était plus chaude que la moyenne en toutes saisons.

Anomalie de la température de l’air de surface pour 2017 par rapport à la moyenne annuelle pour la période 1981-2010. Source de données: ERA-Interim. Crédit: Copernicus Climate Change Service / ECMWF

Pour en savoir plus : lien de téléchargement « The European State of the Climate 2017 » (pdf):

http://climate.copernicus.eu/sites/default/files/repository/ESC_2017/Copernicus%20European%20State%20of%20the%20Climate_2017_Summary.pdf

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous serez informer des documents, événements et résultats du projet

Inscrivez

Subscribe!