Les préoccupations croissantes concernant le changement climatique et ses effets sur les pratiques agricoles nordiques ont été discutées lors de la conférence scientifique « Agriculture et changement climatique » qui s’est déroulée à Tartu.

Cet événement a fait office de plateforme de transfert de connaissances entre les acteurs agricoles, les institutions publiques et universitaires de la région nordique.

Le professeur Ülo Niinemets (Université estonienne des sciences de la vie) a présenté les effets significatifs des stress climatiques sur les plantes ainsi que le lien avec le cycle global du carbone y compris les enjeux de séquestration. Il souligne notamment le potentiel de réduction des écarts de rendements par modification de la capacité photosynthétique des plantes.

Janina Käyhkö (Université d’Helsinki) a identifié les valeurs seuils de mauvaise adaptation par recours à un « serious game » dans le cadre de l’étude « Adaptation au changement climatique dans l’agriculture nord-européenne ». En conséquence, une typologie des réponses au risque a été clarifiée, avec trois modèles dominants dans les processus d’adaptation dynamiques et contextuels à l’échelle de la ferme : aversif au risque, à la recherche d’opportunités et expérimentation.

Le professeur Algimantas Paulauskas (Université Vytautas Magnus, Kaunas, Lituanie) a présenté les impacts du changement climatique et les amplificateurs du point de vue de la région baltique. L’effet des changements projetés sur l’élevage, la distribution des ravageurs et des maladies des cultures et l’incidence des maladies à transmission vectorielle ont été abordés.

Ragnar Leming (Université estonienne des sciences de la vie) a décrit l’état actuel et les résultats du projet AgriAdapt, en mettant l’accent sur l’élevage et le changement climatique. En incitant les auditeurs à suivre les activités du projet, il a présenté l’outil Web AgriAdapt bientôt disponible en ligne.

Le professeur Indrikis Krams (Université Daugavpils, Lettonie), a abordé l’effet du changement climatique sur les populations d’insectes, et démontré une approche intégrée dans la recherche écologique sur le stress environnemental. La direction et l’ampleur des effets combinés sur la formation de phénotypes d’insectes et la capacité de survie, causés par le climat, les pesticides et les prédateurs, sont difficiles à prévoir, à moins qu’une attention explicite à la stoechiométrie écologique ne soit accordée pour parvenir à une compréhension plus globale des réponses des organismes à la sélection fluctuante pressions.

Sigmar Suu (ministère estonien des Affaires rurales) a illustré les principes de la protection intégrée des plantes et des mesures de la PAC dans la perspective de la protection intelligente des cultures face au climat. Afin de promouvoir les mesures environnementales et climatiques ainsi que la contribution des objectifs de l’UE en matière de climat et d’environnement par des mesures d’intervention de protection des cultures, les informations locales devraient être rassemblées dans un système robuste centralisant les données afin d’améliorer la prise de décision spécifique au domaine et d’atténuer le risque phytosanitaire.

Tarmo Lääne (Association d’assurance) a présenté le contexte et les plans futurs de l’association commerciale locale en tant que nouvelle forme de fournisseur potentiel d’assurance-récolte. La première étape du plan d’affaires ne prévoit que l’entrée sur le marché de 4 produits d’assurance majeurs pour créer la base d’un service client fiable.

Roosi Soosaar (Pôle d’innovation sur les grandes cultures; OÜ Frenord) a partagé son expérience de en tant que ferme pilote du projet AgriAdapt, en mettant l’accent sur le sol et la durabilité environnementale. L’agriculture de précision, la télédétection, les cultures intermédiaires, les amendements organiques des sols et les équipements innovants sont quelques-unes des idées à développer dans le domaine des mesures d’adaptation.

La conférence a été organisée par l’Université estonienne des sciences de la vie le mercredi 27 novembre 2019 et a été soutenue par le programme à long terme de transfert de connaissances en production végétale et le projet LIFE AgriAdapt.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous serez informer des documents, événements et résultats du projet

Inscrivez

Subscribe!